Folie passagère

Le confinement me rend dingue. Je le respecte mais je suis comme un lion en cage.

Au travail, je bouge tout le temps, je suis toujours en mouvement… j ai besoin de bouger et être dans l’action.

C’est pour cela que j’ai quitté l’hôpital. Trop de pauses cafés, un mauvais salaire et un agent immobilier qui voulait même pas que je prenne un studio avec un Bac+4. La loose totale.

Là, je tourne dans ma tête en rond… faire le ménage ou les travaux m occupent. Ca me fatigue ca fait du bien. On se bat presque pour descendre les poubelles.

J imaginais le confinement comme l aboutissement de ce que je devais faire sans avoir le temps, d’une chance d améliorer mes relations de couple… au lieu de quoi, je le vis comme une tragédie romanesque.

Je n arrive ni à lire, ni à jouer aux jeux vidéos. 4 jours que je n arrive plus à regarder la télévision à part Bad News mais c’est juste parce que Davy Mourier dédramatise les faits.

Je n arrive pas à lire mes mails car covid19 est écrit partout et chaque fois je pense aux propos lus de mes collègues : on choisit qui doit mourir, c’est la cata plus de jours de repos donc plus de risque de faire des erreurs médicales, on a plus de masques…

C est cette absence de masques qui m a plongé dans l absence de travail. Faut dire le covid19 rend certaines infirmières comme ma voisine outrageusement imbue d elle même et de mon côté très humble car finalement je ne suis pas indispensable à l espèce humaine.

Si la survie des humains se faisait en milieux naturels je serais utile. Mon métier me sert énormément en voyage, en course à pied et en trail. Mes confrères sont parmi les meilleurs trailers du monde… parce qu on s’y connait dans la lecture du corps sain ou blessé.

Mais là… on ne sert à rien.

Je n aime pas la pneumologie. J ai fait 3 stage dont un en réanimation y a longtemps. J ai adoré la réa… mais je ne pourrais pas travailler dans ces secteurs ( alors même que ceux sont finalement les seuls d utiles ).

Au boulot, je fais de la pneumologie au choix. Selon les recommandations ou mon humeur car je n’aime pas cela sauf les bébés. Et surtout parce que je tombe dans les pommes.

Alors je préviens les patients :  » madame monsieur on va faire la séance si je tombe dans les pommes pas d inquiétude c est juste que je n aime pas cette partie là de mon métier « .

Après c est passionnant la pneumologie… l écoute manuelle ou au sthétoscope.

A l époque où je m occupais tous les jours d une mucoviscidose, je sentais les vibrations sous la peau de l l’encombrement bronchique. C était magique.

J ai perdu la main.

Mon inscription à la réserve sanitaire s est faite peu après les avalanches du Népal. J ai lu les témoignages des réservistes de l EPRUS a l’époque. Cela m a touchée. Mais j ai jamais trouvé le temps d aller chez le médecin ou terminer la formation initiale… je crois que j aime quand tout se fait d un coup avec des dates butoirs : une visibilité.

Là le covid19 ne m en donne aucune

Je ne parviens pas à me projeter donc je déprime.

Je sais que je passe pour une égoïste quand je parle mais c est difficile de se dire que on ne pourra ni fêter l anniversaire de sa soeur ou le mien, que mon fils ne verra pas sa tata, que les 500 boules de l’anniv de mon conjoint… l investissement temps argent et énergie pour que ce soit parfait.

Il faut comprendre qu en tant que parisienne j en ai marre. Marre de cette peur de sortir de cette peur de vivre.

Ça a commencé avec le Bataclan… même encore aujourd’hui m asseoir a une terasse au soleil ne me fait pas oublier. Au zenith devant Apocalyptica j y pensais… je regardais les sorties en me disant c est cela qu ils ont ressenti…

On oublie pas.

Et y a eu les gilets jaunes.

La liberté des uns s arrête à celle des autres. Quand tu apprends liberté égalité fraternité c est comme cela qu on te l explique.

Plus le droit de sortir pour laisser ces gens manifester sur mon seul jour de repos. Un stress indéfinissable à l idée d être bloqué dans la mêlée.

Je les ai hais.

Et aussi pour le saccage du patrimoine français. Notre culture. Notre histoire.

Après les grévistes. J ai subi l ensemble des grèves surprises comme le droit de retrait en octobre ou encore à Noël…

Et là alors qu’on a eu une crèche fermée une fois par semaine depuis le 4 décembre on apprend que l on subit le covid.

La liberté…

Aujourd’hui, c’est être en cage.

Mes confrères souffrent dans les hôpitaux et moi je vois de ma fenêtre des gens jouer, s amuser…

Mes concitoyens sans masques en tissu ou écharpe pour ne serait-ce que ne pas envoyer des postillons contaminés à tout va.

Et j’ai peur pour ma famille en première ligne.

Étrangement, je m inquiète aussi pour Flo et Hachi deux médecins qui ne me parlent plus… parce que je sais que si elles ne sont pas enceintes elles seront réquisitionnées.

La France a mal géré et la faute en revient aux médias qui n ont été capable de nous dire : c est grave que aujourd’hui…

Et qui nous ont laissés croire que tout allait bien.

Bon courage à tout le monde dans sa cage.

Espace créatif : le journal de confinement

Le tuto vient de Pinterest pour la reliure. Le matériel d’Action. Les images de Pinterest.

La liste des symptômes a un peu changé maintenant.

Les éclaboussures de sang sont faites au spray peinture rouge Action.

Cela fait 2 volets de chacun trois cahiers.

L ancienne dérogation : attention elle a changé aujourd’hui.

L humour quand on arrivait encore à prendre du recul.

Les jours du confinement sans dépenser un seul sou. #restezchezvous

Les 10 règles de Coronaland façon remake zombie.

La reliure comme je n avais pas de rubalise j’ai pris ce que j’avais sous la main.

Et vous le confinement, vous le vivez comment ?

Ayan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s